Panier

Le CBD, nuit sans insomnie

Posté par Hugo DC le
Le CBD, mauvaise nuit pour les insomnies

Le CBD, ou cannabidiol, est actuellement de plus en plus utilisé face aux troubles du sommeil. En effet, les cannabinoïdes, contenus dans les produits à base de CBD, interagissent avec le système endocannabinoïde et le système neurochimique, et influencent ainsi positivement l’équilibre physico-psychique de l’organisme. C’est ce phénomène qui offrirait au CBD des vertus thérapeutiques et favoriserait notamment le traitement des insomnies.

Cet article explore ce dernier point : en premier lieu, nous découvrirons quels sont les différents types d’insomnie. En second lieu, nous étudierons les recherches effectuées au sujet de l’impact du CBD contre les insomnies. Enfin, Petit Coeur vous indiquera comment consommer du CBD pour viser la relaxation.

Le CBD, remède contre les insomnies ?

De nos jours, l’insomnie touche beaucoup de monde. Celles-ci peuvent être dues à diverses raisons, être plus ou moins gênantes, et sont plus ou moins bien traitables. Découvrons ces différents points brièvement.

● Quels sont les types d’insomnie ?

Les troubles du sommeil sont des dysfonctionnements des cycles du sommeil. Ils regroupent plusieurs types d’insomnies, pouvant être regroupés en trois catégories principales.

1/ Les dyssomnies : ces troubles désignent des perturbations de la qualité ou de la durée du sommeil. Les causes sont multiples. Ce peut être dû à un aspect psychologique (comme ne pas réussir à s’endormir la nuit), ou lié à l’altitude à laquelle la personne tente de s’endormir (dépasser 2000 mètres d’altitude peut être problématique pour le sommeil de certaines personnes), ou plus couramment à cause d’une indigestion de substances (alcool, repas trop copieux, ou autres addictions néfastes - pouvant d’ailleurs être atténuées par la prise de produits issus du CBD…).

2/ Les parasomnies : ces troubles désignent des comportements anormaux pendant le sommeil, mais sans perturbation ou altération durant la journée. Cette catégorie regroupe par exemple les terreurs nocturnes (touchant principalement les enfants), le somnambulisme, les apnées de sommeil (le fait de cesser de respirer involontairement), ou encore le bruxisme nocturne (désordre du sommeil lié au stress et à l’anxiété accumulés durant une journée).

3/ Les troubles maladifs : cette catégorie regroupe tout type de troubles du sommeil qui sont causés par une maladie, ou un état psychiatrique ou neurologique en difficulté (comme la dépression, le diabète, ou une maladie cardiovasculaire).

● Quand est-ce que se manifeste une insomnie ?

Le sommeil est composé de 4 étapes. C’est un cycle constitué du sommeil lent en première phase majeure (qui comporte 3 stades), puis du sommeil paradoxal en seconde et dernière phase.

Le stade 1 est la somnolence. C’est le stade de l’endormissement (transition entre l’éveil et le sommeil), caractérisé par exemple par des bâillements. Le corps réduit sa vigilance, ralentit ses mouvements, et dure en général une vingtaine de minutes. Durant ce stade 1, il est possible d’être réveillé par la moindre nuisance sonore, et l’on a la sensation de ne pas réussir à dormir, ce qui désigne alors une insomnie.

Le stade 2 correspond au sommeil dit léger, et représente 50% du temps de sommeil. Lors du second stade, l’on ressent une diminution de l’activité cérébrale, une relaxation musculaire et corporelle, et un ralentissement du rythme cardiaque. Cette étape permet d’entrer dans la phase du sommeil, même si l’on reste assez sensible aux manifestations extérieures.

Le stade 3 désigne le sommeil dit profond. A ce moment, le cerveau est insensible aux manifestations extérieures, et se concentre uniquement sur la régénération de l’organisme. En effet, le sommeil est véritablement réparateur car notre corps utilise ce moment pour reconstruire les cellules abîmées, et nous redonner l’énergie nécessaire pour vivre une journée supplémentaire. C’est lors de ce stade 3 que l’on peut faire face au somnambulisme ou aux terreurs nocturnes.

Le sommeil paradoxal, ou “sommeil à mouvements oculaires rapides” : suite à ces 3 premières étapes, notre cerveau ré-enclenche son activité. Celle-ci est intense, et l’on peut aisément la reconnaître car elle désigne les instants où l'on produit nos rêves. Elle constitue environ 20-25% du temps de sommeil. L’on appelle ce sommeil “paradoxal” car scientifiquement (selon ce que renvoie notre cerveau comme signes), notre état lors de cette phase est plus proche de l’éveil que du sommeil.


 Le cycle du sommeil - Petit Coeur
● Combien de personnes sont touchées par l’insomnie ?

En France, l’on estime que 20% à 30% de la population (soit environ 18 millions de personnes) souffre d’insomnie peu sévère, et de 5% à 15% (soit environ 8 millions de personnes) étant atteint d’insomnie sévère (chronique dans le temps, et récurrente la nuit).

Face à ces problèmes, environ 15% à 20% des adultes utiliseraient des somnifères occasionnellement, et 10% en consommeraient régulièrement. Ces médicaments sont néanmoins sources de complications plus ou moins graves. En effet, le Dr Daniel Kripke (Harvard, Université de Californie, US Air Force) a observé les effets néfastes des somnifères en étudiant le dossier médical de 30 000 patients américains. Il estime que consommer des somnifères, même lorsque cette consommation est inférieure à 18 pilules par an, triple la probabilité de mourir (plus de risques de développer un cancer, ou d’être sujet à un accident par exemple).

Les conclusions du Dr Kripke pointent du doigt les limites des traitements actuels proposés aux personnes souffrant d’insomnie.

C’est pourquoi de plus en plus d’études voient le jour et prennent de l’ampleur pour prôner une utilisation des produits à base de CBD. En effet, le cannabidiol permettrait un rééquilibrage de l’organisme. Apaisement du corps et de l’esprit, équilibre physico-psychique, le cannabidiol faciliterait la réussite de l’étape d’endormissement et améliorerait la qualité du sommeil.


Des recherches précises, des résultats prometteurs

Depuis deux décennies, de nombreuses recherches liées aux impacts du CBD sur l’organisme ont été menées. Parmi elles, plusieurs ont mis en avant les potentiels bienfaits du CBD. De son efficacité contre certaines maladies chroniques (comme l’épilepsie ou la fibromyalgie), en passant par son action anti-inflammatoire permettant de soulager certaines douleurs corporelles (comme les courbatures ou les fractures), le CBD offre ces dernières années de nombreuses promesses pour la médecine.

Un aspect majeur sur lequel le CBD est testé concerne sa possible action contre les problèmes psychologiques, comme l’anxiété, le stress, la dépression, ou l’insomnie.

En janvier 2019, une équipe de chercheurs et chercheuses du Colorado aux Etats-Unis (Scott Shannon, Nicole Lewis, Heather Lee et Shannon Hugues) a publié les résultats de son étude. L’étude consistait à savoir si le CBD pouvait améliorer le sommeil et/ou réduire l'anxiété.

L’expérience a porté sur 72 sujets, dont 47 souffraient d'anxiété et 25 d'un mauvais sommeil. Les sujets ont reçu chacun 25 milligrammes (mg) de CBD sous forme d’huile chaque jour. Au cours du premier mois, 79,2 % des patients ont signalé une baisse du niveau d'anxiété et 66,7 % un meilleur sommeil.

Ainsi, l’équipe du Colorado en a déduit que le CBD agit positivement sur notre organisme, et réussit à réduire l’anxiété ou le stress, et donc favoriser une bonne qualité de sommeil.


 Le CBD contre les insomnies - Petit Coeur

En outre, une seconde étude intéressante a été menée en 2018 par une équipe de l’Université de Belgrade en Serbie. L’équipe composée de Sonja Vukcovic, Dragana Srebro, Katarina Vujovic, Cedomir Vucetic, et Milica Prostran (tous membres des départements toxicologie et pharmacologie de l’Université de Belgrade) a cherché à déterminer l’impact du CBD face à la douleur, pouvant également causer des problèmes de sommeil.

Là encore, les résultats de leur recherche sont clairs : le CBD offre de grandes promesses thérapeutiques pour le traitement des douleurs, et donc veiller à offrir un sommeil de qualité. L’étude explique par exemple que le CBD consommé via des fleurs séchées inhalées par vapoteuse est “constamment efficace pour réduire la douleur neuropathique, notamment la douleur liée aux maladies chroniques.”

Ces deux exemples de recherches récentes indiquent clairement que de nos jours, dans de nombreux pays du monde, les chercheuses et chercheurs en médecine accordent une grande importance à l’étude du CBD.

Ils cherchent avant tout à mieux comprendre, connaître, et notamment à remettre en question les potentielles vertus du CBD. Force est de constater que, étude après étude, des résultats sont constatés et de nouvelles promesses voient le jour. Signe que le CBD est porteur d’espoir pour combattre non seulement les insomnies, mais aussi de nombreuses autres maladies.


Quels produits issus du CBD utiliser ?

● Huiles de CBD

Il existe diverses utilisations et différentes façons de consommer l’huile de CBD. Elle peut être prise par voie orale, par voie sublinguale en déposant quelques gouttes sous la langue, puis en les laissant se disperser dans le corps. Au même titre qu’une huile essentielle, l’huile de CBD est de cette manière rapide et facile d’utilisation.

Par exemple, une prise d’huile avant d’aller se coucher peut permettre de profiter des bienfaits au moment de dormir.

● Tisanes de CBD

Les tisanes de CBD sont une autre famille de produits issus du CBD adaptés pour combattre les insomnies. Une tisane peut en outre être agrémentée d’une dose d’huile de CBD.

Pour la préparation, il faut veiller à :

- rester en deçà de 90° pour conserver des effets à 100%,

- se maintenir en dessous de 120° pour des effets corrects,

- ne pas dépasser les 160°, température au-delà de laquelle l’huile peut perdre la majorité de ses propriétés et donc de son efficacité à partager ses bienfaits.

● Fleurs de CBD

Troisième famille de produits pouvant aider à affronter de potentielles insomnies, les fleurs de CBD peuvent être consommées à l’aide d’une vapoteuse, ou en infusion. Les fleurs séchées sont placées dans l’emplacement prévu à cet effet, et sont ensuite consommées par inhalation. Ce procédé permet au consommateur de profiter des bienfaits d’apaisement du cannabidiol, tout en évitant les problèmes liés à la combustion.


 Quels produits CBD utiliser pour les insomnies - Petit Coeur

Ces modes d'administration, permettant d’assurer un effet prolongé sur plusieurs heures, est particulièrement adapté pour améliorer la qualité du sommeil ou soulager le stress, et donc réduire le risque d’insomnies.

Gardez bien à l’esprit que le CBD n’est pas un médicament en tant que tel. Des médicaments à base de CBD existent, et sont prescrits par des médecins et pris dans le cadre d’un suivi médical rigoureux.

Grand Amour,
Petit Coeur

L'étude de l'équipe du Colorado - Etats-Unis : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6326553/

L'étude de l'équipe de Belgrade - Serbie : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6277878/

Articles plus anciens Articles récents