Panier

L'effet d'entourage : la synergie des cannabinoïdes

Posté par Hugo DC le
Le CBD et l’effet d’entourage : la synergie des cannabinoïdes et des terpènes

La plante de chanvre contient plusieurs molécules, dont plus de 120 cannabinoïdes différents. Ces substances chimiques sont à l’origine de l’activation des récepteurs CB-1 et CB-2, massivement présents dans l’organisme humain, qui forment le système endocannabinoïde. Ce dernier est en grande partie responsable de l’homéostasie de notre corps - c’est-à-dire qu’il agit sur l’équilibre psychique et physique.

Ces cannabinoïdes sont fréquemment étudiés afin d’en déceler les secrets. Longtemps l’on a cherché à les isoler, afin d’établir des caractéristiques, vertus et paramètres propres à chaque composant, alors que leur force réside dans leur union.

Il en va de même pour les terpènes, substances bien connues de l’industrie cosmétique (les terpènes sont à l’origine des odeurs, goûts et bienfaits liés par exemple aux huiles essentielles), que l’on retrouve par exemple dans les huiles de cannabidiol.

Les produits à base de cannabidiol profitent de la synergie créée entre les cannabinoïdes et les terpènes. L’effet d’entourage désigne ce phénomène.


L’effet d’entourage, découvertes et explications

Sans chercher à retracer l’histoire du chanvre et du cannabidiol (CBD), il convient de se remémorer les premières recherches et découvertes effectuées sur les cannabinoïdes et les terpènes, ces substances de la plante de chanvre, et d’expliquer l’apparition du terme “effet d’entourage”.

En premier lieu, et concernant les cannabinoïdes, il faut remonter en 1899, date à laquelle est identifié le premier d’entre eux : le cannabinol, ou CBN. Ce sont des professeurs d’agriculture, T. Wood, T. Easterfiel et W. Spivey, de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni qui en sont à l’origine. Cette découverte historique a été permise suite à une expérience chimique menée sur un échantillon de charas, une sorte de résine de cannabis.

De nombreuses années après cette première découverte, en 1942, un fameux cannabinoïde est le second à être identifié : le cannabidiol ou CBD. Le chimiste américain Roger Adams a par exemple été le premier à réussir à isoler le CBD de la plante de chanvre, et ainsi en déduire sa formule chimique C21H30O2. L’intérêt de pouvoir isoler une telle substance est de permettre aux chercheurs physico-scientifiques de mener des études approfondies, pour ainsi espérer tout découvrir et tout savoir d’une molécule.

Deux décennies plus tard, plus précisément en 1964, c’est au tour de Raphaël Mechoulam (considéré comme un des pionniers de l’utilisation médicale du cannabis), Youval Shvo et Yehial Gaoni, trois chimistes israéliens, d’être les premiers à isoler une autre substance bien connue du chanvre, le tétrahydrocannabinol ou THC. Ils ont par ailleurs réussi à identifier deux autres cannabinoïdes bien connus : le cannabigerol ou CBG en 1964, et le cannabichromene ou CBC en 1966. Ce dernier a d’ailleurs été isolé la même année par une équipe de chercheurs allemands composés de MM. Claussen, Von Spulak et Korte.


 Les cannabinoîdes et les terpènes, l'effet d'entourage - Petit Coeur

R. Mechoulam, lors de sa triple découverte durant les années 1960, définit ses propres réussites comme le fruit d’un travail initié des décennies auparavant par ses prédécesseurs, qui ne disposaient pas de l’avancée technique et technologique nécessaire pour réussir à complètement isoler telle ou telle molécule de la plante de chanvre.

Ensuite, en 1973, est découvert le tétrahydrocannabivarine ou THCV, là encore par une équipe menée par R. Mechoulam, dans une optique de déceler davantage les secrets de la plante de chanvre, et notamment des composants ayant des effets contraires à ceux du THC.

Enfin, au sujet des terpènes, il est important de noter que ce terme est apparu en 1866, par le chimiste allemand August Kékulé. Ce dernier, notamment connu pour ses travaux sur le benzène, a expliqué que ces molécules sont de purs hydrocarbures (composés d’atomes de carbone C et d’hydrogène H) directement produits par les plantes. Ce sont les terpènes qui sont à l’origine des odeurs des plantes, de leurs potentielles vertus médicinales, et sont aussi présents dans différents produits de l’alimentation quotidienne : les fruits, les légumes, les épices.

Une fois ces différentes molécules isolées et étudiées de plus près, les chercheurs ont alors pu mener diverses expériences. R. Méchoulam a ainsi créé le terme d’effet d’entourage, et l’a défini de la manière suivante : c’est la synergie des composants du chanvre (autrement dit des cannabinoïdes et des terpènes), née d’une interaction entre eux. En d’autres termes, les cannabinoïdes et les terpènes disposent de leurs propres caractéristiques et effets, mais ensemble ils en créent de nouveaux, et souvent plus bénéfiques que lorsqu’ils sont seuls.


Les cannabinoïdes et les terpènes

Les cannabinoïdes sont les principaux composants de la plante de chanvre. Il en existe une multitude. Tous ont des propriétés et donc génèrent des effets qui leur sont propres. Examinons de plus près les 6 cannabinoïdes les plus présents et étudiés : le cannabidiol (CBD), le cannabinol (CBN), le cannabichromene (CBC), le cannabigerol (CBG), le tétrahydrocannabinol (THC), et enfin le tétrahydrocannabivarine (THCV), et leurs effets théoriques.

A noter, même si nous ne les aborderons pas en détail dans cet article, que d’autres cannabinoïdes existent : par exemple les acides cannabinoïdes - qui sont créés via les 6 cannabinoïdes cités - CBDA, THCA, CBGA, CBCA, CBNA, THCVA.


 CBD et THC - Petit Coeur

● Le Cannabidiol, ou CBD

Date de découverte : 1942

Formule chimique : C21H30O2

Effets : anti-inflammatoire, anti-oxydant, anti-douleur, et autres multiples potentiels bienfaits détaillés dans l’article dédié


● Le Cannabinol, ou CBN

Date de découverte : 1899

Formule chimique : C21H26O2

Effets : relaxant, apaisant, antalgique


● Le Cannabigerol, ou CBG

Date de découverte : 1964

Formule chimique : C21H32O2

Effets : empêche la croissance de tumeurs, neuro-protecteur, anti-anxiété, augmentation de l’appétit


● Le Cannabichromene, ou CBC

Date de découverte : 1966

Formule chimique (identique à celle du CBD, l’on parle d’isomérie) : C21H30O2

Effets : diminution de la douleur et des inflammations, anti-stress, anti-bactérien


● Le Tétrahydrocannabinol, ou THC

Date de découverte : 1964

Formule chimique (idem que CBD et CBC) : C21H30O2

Effets : psychoactif, modifie la sérotonine, sédatif, analgésiant, augmentation de l’appétit


● Le Tétrahydrocannabivarine, ou THCV

Date de découverte : 1973

Formule chimique : C19H26O2

Effets : stimulant, énergisant, suppression de la sensation de faim


 Les cannabinoïdes CBD THC CBC CBG CBC THCV - Petit Coeur

Les terpènes, comme expliqué précédemment, sont des composants présents dans de nombreux éléments de notre quotidien : les plantes et les aliments. Voici un bref descriptif des principaux terpènes (car il en existe plus de 200) que l’on retrouve dans les produits issus du CBD, comme les fleurs ou les huiles.


● Le Bisabolol

Aussi appelé α-bisabolol, ce terpène produit une odeur florale. Il est une aide pour combattre les bactéries, a des vertus anti-inflammatoires, et permet une guérison plus efficace des blessures ouvertes. On peut par exemple le retrouver dans l’huile essentielle de camomille, utilisée comme cosmétique.


● Le Bornéol

Son nom historique est le camphre de Bornéo, il dispose de vertus anti-inflammatoires, antidouleurs et anti-septiques. Là encore, l’huile essentielle de bornéol existe et est souvent utilisée contre la fatigue, notamment musculaire.


● Le Caryophyllène

Parfois appelé β-caryophyllène, il possède des effets anti-inflammatoires, anti-oxydants, anti-infectieux, et anti-stress. Il est par exemple très présent dans le poivre noir, ou le clou de girofle.


● Le Carène

Plus communément appelé le 3-carène, il détient des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes. Il est énormément présent dans les agrumes comme le citron, l’orange, et donc notamment les variétés comme la Orange Bud.


● Le Limonène

Ce terpène est à l’origine de l’odeur du citron et de l’orange, d’où sa forte présence par exemple dans la Lemon. Ses propriétés sont multiples : détoxifiantes, antioxydantes, anti cancéreuses, anti virales, anti-nauséeuses.


● Le Linalol

Présent dans la quasi totalité des huiles essentielles, il apporte une odeur florale. Il offre notamment des propriétés calmantes, anxiolytiques, anti-bactériennes, et anti-inflammatoires.


● Le Myrcène

Aussi appelé Béta-myrcène, ce terpène est un bactéricide, un antiviral, et un antifongique. On le retrouve fréquemment dans la menthe, le persil, ou encore le pin.


● Le Pinène

Nommé l’alpha-pinène, son odeur rappelle celle du sapin. C’est un bon remède contre les rhumatismes.


● Le Terpinéol

L’alpha-terpinéol dispose de propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes, ou encore anti-infectieuses. Il est par exemple étudié dans l’industrie cosmétique afin de créer les shampooings ou savons de douche.


Les produits issus du CBD et l’effet d’entourage

Les produits issus du cannabidiol sont, comme leur nom l’indique, essentiellement constitués de CBD. Ils contiennent aussi les cannabinoïdes et terpènes cités et décrits ci-dessus, même si certains le sont en quantité limitée. C’est le cas par exemple pour les produits commercialisés en France qui ne doivent pas dépasser la limite fixée à 0,2% de THC comme le veut la loi - ce seuil étant fixé à 0,3% dans la majorité des autres pays européens. Autrement dit, ils contiennent, à très faible dose certes, du tétrahydrocannabinol.

Ainsi chaque produit dispose de ses caractéristiques et effets qui lui sont attribués grâce à des teneurs plus ou moins élevées pour chaque cannabinoïde et chaque terpène. C’est cet effet de synergie qui est recherché.

Afin d’illustrer ce que peut générer concrètement l’effet d’entourage, prenons l’exemple de l’étude menée par le Dr. Ethan Russo, neurologue et psychopharmacologue américain. Lors d’une recherche réalisée de pair avec GW Phamarceuticals (laboratoire pharmaceutique britannique et créateur du Sativex, médicament composé de THC et CBD afin de combattre la sclérose en plaques), le Dr. Russo est parvenu à apporter une démonstration limpide de l’effet d’entourage.

Il explique d’une part que 10 milligrammes de THC causent des effets psychotropes chez 40% des personnes. D’autre part, il donne la composition du Sativex : 48 milligrammes de THC, et tout autant de CBD. Lors d’une prise de Sativex chez 250 patients, le résultat est tout autre : seules 4 personnes ont ressenti des effets psychotropes, soit 1,60%.

Ceci peut s’expliquer par le fait que le CBD exerce une contre-action face aux effets du THC. Autrement dit, et dans le cas du Sativex, les patients peuvent ressentir à la fois les potentiels bienfaits thérapeutiques attribués au CBD, et au THC.


 Les terpènes dans les huiles de cannabidiol - Petit Coeur

Ainsi l’effet d’entourage permettrait, selon les combinaisons des différents cannabinoïdes et terpènes, d’atténuer les propriétés négatives des uns et surtout d’accentuer les vertus des autres. L’union des cannabinoïdes et des terpènes fait la force des produits à base de CBD, et l’effet d’entourage produit cet équilibre bienfaiteur, pour le plus grand plaisir des consommateurs.

Gardez bien à l’esprit que le CBD n’est pas un médicament en tant que tel. Des médicaments à base de CBD existent, et sont prescrits par des médecins et pris dans le cadre d’un suivi médical rigoureux.

Grand Amour,
Petit Coeur


Article détaillant l’étude évoquée et menée par l’équipe d'Ethan Russo : https://www.jmig.org/article/S1553-4650(19)31162-8/abstract#%20

Articles plus anciens Articles récents