Panier

Jack Herer, portrait d’un visionnaire du chanvre

Posté par Hugo DC le
Jack Herer, portrait d'un visionnaire du chanvre - Petit Coeur

Jack Herer n'a jamais été un élu politique pouvant aisément influencer les changements au sein de son pays. Il n'était pas non plus un milliardaire capable d'acheter cet impact sociétal. Pourtant, la combinaison rare d'un intellect brillant, d'une curiosité sans fin, d'une diligence érudite et de qualités relationnelles passionnées a fait de lui une force de la nature dont l'impact commence peut-être tout juste à se faire sentir. Portrait d’un homme ayant eu un rôle prépondérant dans la démocratisation des produits issus de la plante de chanvre.

Jack Herer, l’autodidacte

Comme c'est le cas pour de nombreuses personnalités de son niveau de célébrité, la vie de Jack Herer était pleine de contradictions intrigantes qui ne faisaient qu'ajouter du poids à son message. En effet, il n'est pas né hippie ou libéral et ne s'est converti au cannabis qu'à l'âge de 30 ans. On dit que les nouveaux convertis font les zélateurs les plus vigoureux, et c'était certainement vrai pour Herer. Il souhaitait partager ses convictions.

● De la découverte à l’action

Né à New York en 1939, Herer a servi comme policier militaire pendant la guerre de Corée. Républicain prohibitionniste favorable à la guerre (qui, selon sa femme Jeannie, a donné à son premier fils le nom du célèbre sénateur américain conservateur Barry Goldwater), il aurait menacé de quitter la première de ses quatre épouses lorsqu'il a appris qu'elle avait fumé de l'herbe. Après avoir déménagé à Los Angeles en 1967 et divorcé de sa femme, Herer finit par découvrir lui-même le cannabis et se réinvente rapidement.

Toujours très curieux et lecteur assidu, Herer se plonge dans l'étude de tout ce qui touche à l'herbe et, en 1973, il est le co-auteur de la bande dessinée Great Revolutionary American Standard System : The Official Guide for Assessing the Quality of Marijuana on the 1 to 10 Scale, invente des accessoires pour fumeurs et ouvre le premier magasin de chanvre du monde moderne à Venice Beach (et plus tard un autre à Van Nuys).

En 1973, Herer et son collègue propriétaire d'un magasin de tabac, Ed Adair, ont lancé une campagne pour légaliser la marijuana. Ou mourir en essayant. C'est exactement ce qu'il a failli faire, succombant finalement aux effets d'une crise cardiaque survenue quelques minutes après avoir prononcé un discours passionné caractéristique au festival Hempstalk de Portland en septembre 2009.

● Un militant engagé

Jack Herer n'était pas un contre-culturiste stéréotypé, car il croyait qu'il fallait changer le système à la fois de l'extérieur et de l'intérieur. Il s'est présenté deux fois à l'élection présidentielle (1988 et 1992), non pas parce qu'il espérait gagner (même sa deuxième tentative, plus efficace, n'a recueilli que 3 875 voix), mais plutôt pour mettre en avant son activisme et faire passer un message. "Faites sortir tout le monde pour voter. Vous devez voter", a-t-il déclaré à Medical Marijuana News and Directory en 2009.

En plus d'être un grand original américain, Herer était un grand patriote américain. Thomas Paine, un des Pères Fondateurs, était l'un de ses modèles. Il voyait dans les Etats-Unis le meilleur pays du monde, avec les personnes les plus ouvertes d’esprit et les plus enclines à accepter le changement.

Herer aimait par exemple rappeler que la première et la deuxième version de la Constitution américaine ont été écrites sur du papier de chanvre et que le Old Glory a été créé à partir de fibres de cannabis. Son penchant pour le port de T-shirts représentant une feuille de cannabis superposée à la bannière étoilée résume bien son patriotisme pro-cannabis.


 Jack Herer, défenseur du chanvre - Petit Coeur

Jack “l’Empereur” Herer, défenseur du cannabis

Tout le monde, à l'exception des néophytes de la culture du cannabis, connaît probablement Jack "l'Empereur" Herer, qui est peut-être la figure la plus influente du mouvement moderne de légalisation. Herer, décédé en avril 2010, a écrit en 1985 The Emperor Wears No Clothes, le livre qui a déclenché la campagne et qui reste son manifeste, et a consacré près de quatre décennies à un activisme inlassable et charismatique.

Cet homme est presque littéralement mort en essayant de faire légaliser le chanvre aux Etats-Unis. Sans le travail de Herer, nous ne pourrions peut-être pas profiter de la démocratisation et de la légalisation du cannabidiol, ou CBD, et notamment de la commercialisation grandissante des produits issus de la plante de chanvre, comme les fleurs de CBD ou les huiles de CBD.

Pourtant, si beaucoup ont lu son livre (Emperor s'est vendu à plus de 700 000 exemplaires au cours de 11 éditions), l'ont entendu parler (il était présent aux conventions sur le cannabis dans tout le pays), peu connaissaient l'homme complet ou l'ampleur de sa mission. Dans une interview exclusive, le média CULTURE s'est entretenu avec sa veuve, Jeannie Herer, pour mieux connaître le mari qui croyait pouvoir changer le monde et dont l'influence persistante continue de le faire.

"Il n'a jamais cessé de parler de la légalisation du cannabis. Et il avait une personnalité magnétique. Il n'hésitait pas à sortir et à faire passer le message. Il s'est installé sur la pelouse du Federal Building, à Los Angeles en 1980, avec de grandes pancartes géantes et il y avait des gens, une centaine de personnes à la fois, qui campaient pendant cent jours ... Il avait beaucoup de cran". C’est à travers cette anecdote que Jeannie se rappelle Jack, comme un symbole de son combat de tous les instants.

Ironiquement, c'est pendant qu'il purgeait une peine de prison fédérale de deux semaines en 1983 (pour avoir refusé de payer une amende de 5 dollars) que Herer a commencé à écrire The Emperor Wears No Clothes, qui a finalement été publié - sur du papier de chanvre, naturellement - en 1985 (à ce moment-là, il avait ouvert un bureau de tabac à Portland, dans l'Oregon, appelé The Third Eye, qui reste une entreprise familiale incontournable dans la ville de nos jours).

Son livre a été le fruit de 12 années d'étude des nombreux bienfaits du cannabis et des cannabinoïdes (psychologiques et médicaux) et des utilisations du chanvre (du papier et des textiles à l'énergie domestique et industrielle). Les recherches de Herer sont si minutieuses que le livre offre 100 000 dollars à quiconque pourra réfuter ses affirmations. Elles ont en outre offert une solide base à toutes les équipes de recherche ayant réalisé de nouvelles études ces dernières années, notamment pour analyser les bienfaits du CBD.


 Le chanvre et ses nombreux bienfaits - Petit Coeur

Une influence globale, un destin spécial

● Une vision nouvelle

Herer voyait le chanvre comme la source renouvelable ultime de nourriture, de carburant, ou encore de médicaments. Grâce au fait que le chanvre puisse facilement être cultivé presque partout, Herer estimait qu’il pourrait remplacer les combustibles fossiles et le papier, ainsi que les matériaux de construction à base d'arbres. Ceci permettrait de mettre un terme à la pollution, à la déforestation et à l'effet de serre. C'est ainsi qu'il pensait le chanvre comme un sauveur du monde.

Le fait qu'il considérait la sous-utilisation du chanvre comme le résultat non pas de l'ignorance mais d'efforts manifestes des gouvernements (américain, dans son cas particulier) alimentait encore plus la colère de Herer. Comme le montre de manière convaincante le documentaire Emperor of Hemp (1999) du journaliste Jeff Myers (qui a été financé par la fondatrice de Body Shop, Anita Roddick), Herer a même prouvé que le gouvernement américain avait menti lorsqu'il a nié avoir réalisé le film pro-champignon du ministère de l'Agriculture, Hemp for Victory, pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'est fait un plaisir de projeter le film de 14 minutes, qui a apporté du crédit à ses affirmations selon lesquelles le pouvoir en place était pleinement conscient du pouvoir du chanvre, lorsque cela lui convenait.

● Une victoire posthume

De son vivant, les importations de produits liés au chanvre (tels que les céréales et les huiles) ont augmenté aux Etats-Unis, alors qu’il n’était pas encore légal d’en produire. Même les grands constructeurs automobiles comme Mercedes-Benz ont inclus le chanvre dans les matériaux composites utilisés dans leurs véhicules.

C’est de nos jours que l’on peut constater pleinement l’essor des produits issus de la plante de chanvre. L’on peut assimiler l’exemple précédent à l’utilisation grandissante des produits issus du CBD chez les sportifs de haut niveau : ce produit est aujourd’hui reconnu pour les multiples avantages qu’il procure, via par exemple la prise d’huile de CBD en voie sublinguale - comme une récupération plus rapide des muscles, ou encore un sommeil sans insomnie.

l semble que le destin ne soit jamais dépourvu d'un certain sens de l'ironie : la proéminence de Jack Herer dans le monde du cannabis n'aurait peut-être pas existé s'il n'y avait pas eu la loi. L'empereur a été arrêté en 1981 pour avoir pénétré dans une propriété fédérale alors qu'il collectait des signatures pour une initiative électorale en Californie. Pendant les deux semaines qu'il a passées en prison, il a commencé à travailler sur The Emperor Wears No Clothes.

Et aujourd’hui, alors que le cannabis a été légalisé dans plusieurs états des Etats-Unis, le CBD a pris le relais partout dans le monde, et notamment en Europe. De nombreux pays ont autorisé sa production, sa commercialisation, et d’autres l’étudient avec grand intérêt : c’est par exemple le cas de la France qui a lancé, fin mars 2021, une expérimentation officielle du cannabis médical. En outre, la “Jack Herer” désigne depuis quelques années une nouvelle variété de fleurs CBD. Comme pour signer la victoire d’un homme persuadé de l’apport positif de la plante de chanvre, tant pour la société, que pour les êtres humains eux-mêmes.


 La variété Jack Herer, fleur CBD Jack Herer - Petit Coeur

Gardez bien à l’esprit que le CBD n’est pas un médicament en tant que tel. Des médicaments à base de CBD existent, et sont prescrits par des médecins et pris dans le cadre d’un suivi médical rigoureux.

Grand Amour,
Petit Coeur

Articles plus anciens Articles récents